Conseil financier et gestion

Hausse du prix du gaz : les petites entreprises ressentent les effets !

prix du gaz

Avec les prix du pétrole brut et du gaz qui atteignent des sommets historiques, les petites entreprises qui utilisent beaucoup de carburant commencent à souffrir des coûts supplémentaires liés à leurs activités.

De nombreux propriétaires d’entreprises, grandes et petites, ont ressenti la pression de la hausse des prix de l’essence au cours de l’année écoulée. Le pétrole brut a atteint un nouveau sommet de plus de 75 euros le baril, et cette augmentation se traduit par des prix plus élevés à la station-service, ce qui se traduit par des coûts plus élevés pour faire des affaires. Pour les propriétaires de petites entreprises qui dépendent de l’essence pour faire fonctionner leur activité, il devient impossible d’ignorer l’augmentation des coûts liés à la gestion de leurs activités quotidiennes.

La hausse du prix de l’essence, un facteur déterminant de la croissance économique

Pour contrer l’impact sur les bénéfices, certaines entreprises ont choisi d’augmenter les prix de leurs services ou de leurs biens. Mais agir ainsi est risqué, car si les clients se rebellent, cela peut sonner le glas pour elles. Un article paru dans le Atlanta Journal-Constitution, décrit comment une entreprise de chauffage et de climatisation d’Atlanta, ajoute désormais une surcharge de carburant de 10 euros à ses factures. Une entreprise de plomberie envoie désormais des camionnettes économes en carburant lors de ses interventions, au lieu d’envoyer ses camions-caisses gourmands en essence. Certaines entreprises ajoutent des surcharges de carburant, qui sont recalculées chaque mois, pour tenir compte des coûts de l’essence du mois précédent.

Les petites entreprises sont l’épine dorsale, et la nature de ces entreprises indépendantes est variée et abondante. Pour cette raison, il n’y a pas beaucoup d’informations disponibles sur la façon dont les coûts élevés du carburant ont un impact sur les petites entreprises en général. Mais les clients commencent à voir de plus en plus de suppléments et d’augmentations de prix. Bien que les clients puissent supposer que la surtaxe disparaîtra si les coûts du carburant commencent à diminuer, cela peut ne pas se produire. Finalement, ils peuvent regarder ailleurs pour trouver une entreprise, qui fournira le même service, sans surcharge de carburant.

petite entreprise

Les entreprises qui ont été le plus durement touché par la hausse des coûts du carburant sont celles qui dépendent des camions de service, des fourgonnettes, des véhicules de livraison, des entreprises de transport et de déménagement, et des entreprises chargées de livrer des produits ou des services aux consommateurs. Certaines entreprises ont calculé des hausses allant jusqu’à 40 % entre le coût de l’essence de l’année dernière et celui de cet été. Si ces entreprises doivent à leur tour payer leurs propres suppléments de carburant à d’autres entreprises situées plus haut dans la chaîne de livraison, les coûts seront certainement répercutés sur le consommateur final d’une manière ou d’une autre. Tôt ou tard, un propriétaire de petite entreprise doit faire face à la musique, et calculer à quel point ses propres augmentations de coûts réduisent ses bénéfices, et trouver la meilleure façon de gérer ces coûts sans perdre de clients.

Richard Russell, de Dow Theory Letters, pense que le prix du pétrole brut va probablement rester à la hausse, et continuer à grimper pendant un bon moment. « Je crois que le pétrole va être un problème ». « Une trop grande partie des réserves mondiales de pétrole est détenue par des nations neutres ou inamicales envers. Et puis il y a la Chine et l’Inde, deux nations qui engloutissent le pétrole aussi vite qu’il peut être produit. La grande bataille pour accaparer les réserves de pétrole est en cours, et elle pourrait facilement devenir désagréable. L’obstination du pétrole à se maintenir au-dessus du prix de 70 euros le baril surprend déjà de nombreux analystes. Et il faut se demander ce qui se passe si quelque chose d’inattendu se produit dans le monde du pétrole, par exemple si les « méchants » font sauter des installations pétrolières ? »

Il est tentant pour de nombreux propriétaires de petites entreprises d’essayer simplement d’attendre, et d’espérer que les prix du pétrole diminuent pour pouvoir revenir lentement dans des limites raisonnables. Mais même si cela se produit, les propriétaires d’entreprises ne doivent pas réagir en baissant leurs prix de façon spectaculaire pour plaire aux clients ou en attirer de nouveaux. Il s’agit d’un exercice d’équilibrisme qui exige des suppositions et des théories, mais un raisonnement prudent est essentiel pour protéger la rentabilité et rester en activité. Si cet exercice d’équilibre est réussi, alors les propriétaires de petites entreprises devraient pouvoir conserver la plupart ou la totalité de leurs clients existants, éventuellement voler quelques clients à des concurrents qui augmentent trop leurs prix, et également conserver leur rentabilité, tout en espérant que les prix se stabilisent à nouveau.

Il est toujours difficile de jouer à l’attentisme, et encore plus difficile de jouer aux devinettes, lorsque les variables changent quotidiennement. Alors que les consommateurs observent et s’inquiètent de l’impact de la hausse des prix de l’essence sur leurs projets de vacances, les propriétaires de petites entreprises transpirent encore plus. Ils essaient de trouver un moyen de maintenir leur entreprise à flot sans répercuter une trop grande partie de la hausse des coûts sur les clients. Tôt ou tard, les propriétaires de l’épine dorsale devront prendre des décisions difficiles, afin que les consommateurs cessent de s’inquiéter de payer des prix plus élevés, au moins à la pompe à essence.

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée.

À Lire aussi