métier france

En France, le mode de rémunération est très disparate suivant les secteurs d’activités. Selon les études, 50 % de la population gagne près de 2 400 euros brut par mois. Seuls, 10 % de la population active gagne près de 5 000 euros brut par mois, contre 1 % qui gagne 14 500 euros brut par mois. Il n’y a que 0,1 % des employés de la métropole qui gagnerait près de 49 000 euros brut par mois, contre 0,01 % qui gagne près de 167 000 euros par mois. 

Les 25 métiers les mieux payés en France en 2022

Le niveau de rémunération de certains métiers est resté élevé. C’est notamment le cas pour les médecins spécialistes ou généralistes, les architectes et les gérants de pharmacie. Avec le temps, d’autres métiers ont émergé et ils affichent également un niveau de rémunération important. Les 25 métiers les mieux payés en France en ce moment sont :

  • chirurgien ;
  • ophtalmologue ;
  • médecin réanimateur ;
  • cardiologue ;
  • ORL ;
  • médecin du travail ;
  • médecin ostéopathe ;
  • pédiatre ;
  • gériatre ;
  • directeur d’hypermarché ;
  • cardiologue ;
  • médecin spécialiste ;
  • pneumologue ;
  • directeur d’établissement de santé ;
  • psychiatre ;
  • médecin de prévention ;
  • biologiste médical ;
  • responsable informatique ;
  • directeur commercial ;
  • DG d’une grande entreprise ;
  • directeur de travaux dans le BTP ;
  • chirurgien-dentiste ;
  • responsable des ressources humaines ;
  • responsables d’analyses et de planifications financières ;
  • responsable juridique.
salaire métier

Comment expliquer la disparité salariale ?

Les inégalités salariales en France mettent en avant de nombreux paramètres sociaux tels que le sexe, la profession, le secteur d’activité et l’âge. Il y a autant de facteurs qui entrent en compte dans l’établissement d’une inégalité entre les salaires proposés sur le territoire français. 

Une inégalité par rapport au genre

Selon l’INSEE, les hommes gagnent plus que les hommes. Les revenus féminins sont 23 % inférieurs à ceux des hommes qui sont supérieurs de 29 %. Cette disparité résulte d’un cumul entre plusieurs inégalités. Premièrement, il y a le nombre d’heures de travail. Les femmes travaillent plus en temps partiel comparé aux hommes. Cet écart se creuse doucement, mais de façon régulière depuis plusieurs années.

Par la suite, il y a une différence de statut en matière d’emploi. Les hommes sont plus nombreux à occuper le statut de cadre contrairement aux femmes. En dernier, il y a l’inégalité salariale entre les hommes et les femmes pour le même poste. 

Inégalité par rapport aux conditions d’emploi

L’un des facteurs majeurs provoquant une différence de rémunération grandissante aujourd’hui repose sur les conditions d’emploi. Les personnes travaillant à temps plein gagnent plus que ceux travaillant à temps partiel, ce qui est complètement logique. 

Par la suite, il y a ceux qui font plus d’heures que la normale et qui gagnent plus que le salaire moyen. D’autres métiers permettent de gagner un revenu confortable sans forcément travailler de manière acharnée. C’est le cas pour les nouveaux métiers en vogue tels que les vlogueurs et les influenceurs.  

Le problème des jeunes face à l’emploi

Selon les statistiques de l’INSEE en 2020, les jeunes ont plus de mal à s’insérer sur le plan professionnel. Généralement, les moins de 25 ans sont souvent en pleine étude et travaillent à mi-temps. Par la suite, la différence de salaire est principalement une question d’expérience qui s’acquiert essentiellement avec l’âge. 

Le pic d’une carrière professionnelle survient généralement à partir de 50 ans et comme à baisser à partir de 54 ans.    

Laissez un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée.

À Lire aussi